L’éclairage pour les jeux vidéo

Comme l’éclairage constitue un élément crucial pour changer en entier le graphique de votre demeure, il vient également révolutionner le monde des jeux vidéos tout en  postulant le statut d’art à part entière. En effet, pour améliorer le rendu de l’ombre et mettre le joueur bien à l’aise dans son coin, il est désormais possible de créer des lumières avec toutes sortes d’ambiances voulues tout en illuminant son espace d’activités. Non seulement cette technique donne un effet visuel plus agréable mais elle est aussi la solution idéale pour transporter le joueur dans le monde virtuel. Si vous ne savez pas lesquels choisir, voici quelques idées sur les différentes techniques d’éclairage.

L’éclairage statique et  dynamique : des procédés les plus coutumiers

Ces deux  méthodes restent les plus pratiques et les plus prisées  surtout dans les jeux vidéos en Chine vu qu’elles sont  plus simples à réaliser. Etant plus classique, l’éclairage statique a un fonctionnement aisé avec un concept réalisable sur tous les points. L’essentiel est de savoir compiler l’éclairage comme elle se doit et établir à l’avance les sources d’illuminations sur chaque concept. Pour le réaliser, deux options s’offrent à vous : le Lightmap ou Vertex Lighting. Le premier choix s’agit d’une liste de tous les échelons existants pour votre jeu avec l’intensité et la couleur de lumière adéquate. Le dernier par contre provisionne l’éclairage pour chaque repère tout en effectuant des calculs à partir de ces points pour dessiner l’éclairage approprié. L’éclairage dynamique repose sur le même fondement que l’éclairage statique  mais avec un calcul qui se fait instantanément. Ce qui implique une forte dose de consommation en ressource et a chacun de savoir doser les choses. Par contre, ce procédé est plus avantageux vu qu’il procure des lumières plus expressives et vivantes avec des ombres très réalistes dans la plupart des jeux. Ces moyens sont certes très performants et s’annoncent  prometteur pour les accro des jeux vidéos, toutefois, ils ont également leur défaillances. En effet, l’éclairage du jeu n’est pas flexible et peut être hasardeux. Une fois installé, il quasiment est impossible de le changer à nouveau.

L’UDK: pour un éclairage vidéo haut de gamme

Si vous préférez les moyens configurables avec des plus belles ombres, cette méthode d’éclairage est ce qu’il vous faut. Avec  son paramètre irréfutable, vous aurez un jeu vidéo aux graphismes exceptionnel pour votre pièce. En même temps, il devient envisageable de contrôler la luminosité et la teinte de la couleur émise. Vous devenez donc le maitre absolu pour activer les ombres de chaque lumière en sachant  les atténuer à vos besoins. Vous n’avez donc plus besoin d’être un expert en informatique pour y parvenir à sa manipulation. Il suffit juste de quelques cliques sur la souris pour devenir un vrai  magicien du jeu vidéo et tout faire à votre façon. Bien évidement, il vous faudra lire son mode de fonctionnement pour ne pas perdre du temps et éviter toutes fausses manipulations. Mais pour éclairer conformément, il est judicieux de prendre certaines précautions. D’ailleurs, il est toujours important de balancer les rendues pour éviter la surcharge de couleur. Comme  les jeux vidéos en Chine s’annoncent parmi les plus vifs et colorés, les forts contrastes sont également à bannir. Les couleurs plus neutres telles que le blanc ou le noir sont donc à privilégier, histoire de ne pas trop épuisé les yeux. Comme l’éclairage joue un rôle majeur dans l’élaboration d’une ambiance, il est obligatoire d’y prêter attention à son choix. Tout ce qu’il vous reste à faire est de faire appel à votre bon sens out en restant dans la logique des choses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *